Le forum de l'association humanitaire éPAUpée

éPAUpée est une association qui se consacre à l'humanitaire.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Il est pondu!

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
foué



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Il est pondu!   Lun 6 Nov - 11:30

Salut les marlouf! sa y'est l'article est pondu! Bon, j'ai du retard, mais g galéré gra ac l'étrangé, et ac l'école...
Le principal c ke vous pouvez jetter un oeil dessus avant qu'on le publie. Il est loin d'etre parfait, alors soyez franc, n'hésitez pas a me faire part de vos remarques, positive comme négative!
bonne lecture!!!



EPAUPEE 2006
Quand l’aventure rencontre l’humanitaire…

Dimanche 16 Juillet 2006. Les maçons népalais sont formels. Il va nous falloir plus de temps que prévu pour finir les murs de l’école. Les fondations sur lesquelles on les élève sont trop fines pour que l’on puisse les monter par gros blocs. Il nous faut ériger les murs par deux rangées de pierre de taille entre lesquelles on met du ciment. La tâche est longue et fastidieuse en plus d’être coûteuse.
Nous nous regardons, tout les cinq, perplexes. Jusqu’ici, nous avions surmonté avec bonheur la plupart des difficultés. Durant toute l’année, à Pau, quand nous démarchions sponsors et partenaires, quand nous organisions des soirées étudiantes ou quand nous vendions briquets et t-shirts pour réunir le pécule qui nous permettrait de financer le projet, on pensait avoir fait le plus dur. On était loin de s’imaginer que l’éPAUpée commencerait réellement sur place.
Les difficultés avaient commencées trois semaines avant le départ. Nous avions tous les cinq (Nicolas Dimitriou, Julien Meyer, Conrad Cherblanc, Eric Devianne et François Pabst) nos visas et nos billets d’avion, quand notre contact de l’époque, Henry Sigayret, nous annonce que le N.M.A (National Mountaineering Association), organisme qui gère une école que nous devions agrandir, estime que notre aide n’est pas la bienvenue. Ainsi un mail suffisait à détruire le projet sur lequel nous avions travaillé durant toute une année. Mais ce coup dur n’entame pas notre motivation. On veut partir, et on partira. Déterminés, nous cherchons une autre mission à mener à bien au Népal. Par chance, nous entrons en contact avec Hublot Népal, association humanitaire dont le siège est situé non loin de Pau et qui a un membre actif permanent à Katmandou. Ouf !
Soulagés et ultra motivés, on décolle de Paris le 06 Juin 2006, direction le Népal.
Je n’oublierai jamais notre arrivée à Katmandou. A peine sortis de l’aéroport, nous n’échappons pas à une armée de chauffeurs de taxi qui nous proposent de nous amener tous les cinq au le centre-ville pour un euro. On monte avec le premier venu. Les soldats qui gardent l’entrée de l’aéroport avec leur fusil en bandoulière nous rappellent vite que le pays a connu un début d’année difficile et qu’il reste très instable. Dès la descente sur Katmandou, le bruit et les odeurs nous assaillent, et plus le taxi s’approche du centre et plus il s’enfonce dans un dédale de rues étroites et poussiéreuses où la puanteur se mêle à l’encens. Nous sommes submergés très vite par une marée humaine et motorisée, où se mélangent porteurs, vendeurs de fruits à la sauvette, religieux, commerçants attendant le client à l’entrée d’échoppes à plafond bas, tuk tuk, rickshaws, motos, le tout plongé dans un cacophonie de klaxons. Et comme pour enfoncer le clou, notre chauffeur népalais, avec un sourire qui va d’une oreille à l’autre s’exclame : « Pour conduire à Katmandou, on a pas besoin de permis, seulement d’un bon klaxon ! ». C’est sur, nous ne sommes plus sur la même planète.
Nous avons rendez-vous le lendemain avec le membre d’hublot Népal, notre contact sur place, Alain Laville. Il est marié à une népalaise, il a un enfant et il est depuis six ans ici. Toutes proportions gardées, c’est la mère Térésa du coin. Il se dévoue pour la population, notamment pour les enfants qu’il habille, nourrit, soigne et scolarise. Dans le cadre de son action, il nous propose de construire une nouvelle école primaire à Lapu Besi. Ce petit village est situé dans le massif du Manaslu, au nord-ouest de Katmandou. Il faut marcher deux jours depuis la capital pour y accéder. Seul un sentier le traverse, il mène au Tibet. Il n’y a ni électricité, ni eau courante. La région est habitée par l’ethnie des Gurungs, peuple guerrier, premiers et principaux soldats de la fameuse armée Gorka, et qui a réussi à s’élever dans la société de caste népalaise en donnant son sang pour le pays.
Tout s’enchaîne alors rapidement : monter à Lapu Besi, reconnaissance des lieus, premiers contacts avec la population et organisation du chantier. On doit tour à tour s’improviser architectes, pour faire les plans de l’école, négociateurs, pour discuter les demandes financières du chef maoïste, chefs de chantier, pour recruter maçons et menuisiers, et pour organiser l’approvisionnement du chantier en sable et en ciment, manœuvre, nous creusons, avec l’aide de la population, les fondations et enfin montagnards, car nous devons fréquemment redescendre à un jour de marche pour commander le matériel, mais également à Katmandou pour donner des nouvelles à nos proches, tenir au courant Alain de l’avancement du chantier et pour nous ravitailler en biscuit, chocolat… Ceci, grâce à l’aide de Dendi Sherpa, le guide avec lequel nous sommes montés à Lapu Besi et qui a facilité notre premier contact avec la population ainsi qu’avec les maoïstes, mais surtout grâce à Cham Bahadur Gurung, un jeune habitant du village qui parle anglais. Il nous a permis de communiquer avec la population, mais il a surtout prit une grande part dans toute l’organisation du chantier. Sans l’aide de Cham Bahadur, qui nous a tout de suite pris sous son aile, la réalisation du projet se serait révélée autrement plus difficile.
Cela fait donc un peu plus d’un mois que nous sommes au Népal et que nous vivons chez l’habitant. Nous partageons nos journées entre chantier, baignade sous la cascade du village, quelques balades dans la région et les dalbats (lentille/riz en népalais, plat national et quasi-unique.) à la lueur de la bougie et parfois agrémentés de poulet ou buffle fraîchement tués.
Mais aujourd’hui, nous sommes face à un mur. Il faut se rendre à l’évidence, l’école ne sera pas finie dans les temps. La façon de monter les murs va reculer de deux bons mois la fin du chantier. La première conséquence est que nous allons devoir payer nos ouvriers plus longtemps. Nous serons vite hors budget. Heureusement, nous pouvons compter sur l’appui fidèle d’Alain Laville et d’Hublot Népal qui nous aideront à compléter. La deuxième conséquence, c’est que quatre des membres n’auront pas le bonheur de voir l’école finie, seul Conrad aura la chance de rester sur place.
Cette aventure restera à jamais gravée en nous. Il nous suffira de fermer les yeux pour revoir nos dalbat quotidiens, le sourire des enfants, les népalais travaillant dans les rizières, les menuiser taillant les poutres en pleine forêt, nos descente vers Katmandou sous une mousson battante, nos parties de volley au bord de la rivière ou les ampoules que nous faisaient les pelles et les pioches. De ce voyage restera également une énorme ouverture d’esprit, il a fallu nous asseoir sur nos préjugés et idées reçues pour repousser la frustration que l’on peut ressentir lorsque l’on vit et travail avec des personnes d’une culture tout a fait différente de la notre. Il y a également une chose que l’on ne soupçonnait pas avant de partir : le nom de notre association est bien trouvé. éPAUpée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico
Admin
avatar

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Mar 7 Nov - 1:55

J I love you

Pour toutes les corrections, ya quelques truc de style genre ulta familier qu il faudrait change mais dans l esprit j aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epaupee.forumculture.net
Rico

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 33
Localisation : Inde (Calcutta)
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Mar 7 Nov - 2:53

Sad merci, magnifique synthese, bon style...tres bon style!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: magnifique   Mar 7 Nov - 17:30

ENORME mec !!! j suis epoustoufle !!! t as un talent d ecrivain je savais pas !!
c absolument profond, sincere, et Beau avec un grand B.

on corrige les qq fautes et j envoie ca au journal pour la parution sur internet.
qui se charge des fautes, je pense qu il faut juste re editer ton message, mais on change rien. Ce que je propose, c est que chacun on le re edite (comme on fait pour le taf a faire) et comme ca ds une semaine il y aura plus une faute, parcequ il y a surement des fautes que nico ou moi on verr pas mais que rico verra et vis versa.

ok les maraux ?
putain mec tu me fais trop plaisir.

biz a vous, je fais la premiere correction drirect, pensez a faire la votre.

biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: modif number 1   Mar 7 Nov - 17:37

foué a écrit:
Salut les marlouf! sa y'est l'article est pondu! Bon, j'ai du retard, mais g galéré gra ac l'étrangé, et ac l'école...
Le principal c ke vous pouvez jetter un oeil dessus avant qu'on le publie. Il est loin d'etre parfait, alors soyez franc, n'hésitez pas a me faire part de vos remarques, positive comme négative!
bonne lecture!!!



EPAUPEE 2006
Quand l’aventure rencontre l’humanitaire…

Dimanche 16 Juillet 2006. Les maçons népalais sont formels. Il va nous falloir plus de temps que prévu pour finir les murs de l’école. Les fondations sur lesquelles on les élève sont trop fines pour que l’on puisse les monter par gros blocs. Il nous faut ériger les murs par deux rangées de pierres de taille entre lesquelles on met du ciment. La tâche est longue et fastidieuse en plus d’être coûteuse.
Nous nous regardons, tout les cinq, perplexes. Jusqu’ici, nous avions surmonté avec bonheur la plupart des difficultés. Durant toute l’année, à Pau, quand nous démarchions sponsors et partenaires, quand nous organisions des soirées étudiantes ou quand nous vendions briquets et t-shirts pour réunir le pécule qui nous permettrait de financer le projet, on pensait avoir fait le plus dur. On était loin de s’imaginer que l’éPAUpée commencerait réellement sur place.
Les difficultés avaient commencées trois semaines avant le départ. Nous avions tous les cinq (Nicolas Dimitriou, Julien Meyer, Conrad Cherblanc, Eric Devianne et François Pabst) nos visas et nos billets d’avion, quand notre contact de l’époque, Henry Sigayret, nous annonce que la N.M.A (National Mountaineering Association), organisme qui gère une école que nous devions agrandir, estime que notre aide n’est pas la bienvenue. Ainsi un mail suffisait à détruire le projet sur lequel nous avions travaillé durant toute une année. Mais ce coup dur n’entame pas notre motivation. On veut partir, et on partira. Déterminés, nous cherchons une autre mission à mener à bien au Népal. Par chance, nous entrons en contact avec Hublot Népal, association humanitaire dont le siège est situé non loin de Pau et qui a un membre actif permanent à Katmandou. Ouf !
Soulagés et ultra motivés, on décolle de Paris le 06 Juin 2006, direction le Népal.
Nous n’oublierons jamais notre arrivée à Katmandou. A peine sortis de l’aéroport, nous n’échappons pas à une armée de chauffeurs de taxi qui nous proposent de nous amener tous les cinq au le centre-ville pour un euro. On monte avec le premier venu. Les soldats qui gardent l’entrée de l’aéroport avec leur fusil en bandoulière nous rappellent vite que le pays a connu un début d’année difficile et qu’il reste très instable. Dès la descente sur Katmandou, le bruit et les odeurs nous assaillent, et plus le taxi s’approche du centre et plus il s’enfonce dans un dédale de rues étroites et poussiéreuses où la puanteur se mêle à l’encens. Nous sommes submergés très vite par une marée humaine et motorisée, où se mélangent porteurs, vendeurs de fruits à la sauvette, religieux, commerçants attendant le client à l’entrée d’échoppes à plafond bas, tuk tuk, rickshaws, motos, le tout plongé dans un cacophonie de klaxons. Et comme pour enfoncer le clou, notre chauffeur népalais, avec un sourire qui va d’une oreille à l’autre s’exclame : « Pour conduire à Katmandou, on a pas besoin de permis, seulement d’un bon klaxon ! ». C’est sur, nous ne sommes plus sur la même planète.
Nous avons rendez-vous le lendemain avec le membre d’hublot Népal, notre contact sur place, Alain Laville. Il est marié à une népalaise, il a un enfant et il est depuis six ans ici. Toutes proportions gardées, c’est la mère Térésa du coin. Il se dévoue pour la population, notamment pour les enfants qu’il habille, nourrit, soigne et scolarise. Dans le cadre de son action, il nous propose de construire une nouvelle école primaire à Lapu Besi. Ce petit village est situé dans le massif du Manaslu, au nord-ouest de Katmandou. Il faut marcher deux jours depuis la capitale pour y accéder. Seul un sentier le traverse, il mène au Tibet. Il n’y a ni électricité, ni eau courante. La région est habitée par l’ethnie des Gurungs, peuple guerrier, premiers et principaux soldats de la fameuse armée Gorka, et qui a réussi à s’élever dans la société de caste népalaise en donnant son sang pour le pays.
Tout s’enchaîne alors rapidement : monter à Lapu Besi, reconnaissance des lieus, premiers contacts avec la population et organisation du chantier. On doit tour à tour s’improviser architectes, pour faire les plans de l’école, négociateurs, pour discuter les demandes financières du chef maoïste, chefs de chantier, pour recruter maçons et menuisiers, et pour organiser l’approvisionnement du chantier en sable et en ciment, manœuvre, nous creusons, avec l’aide de la population, les fondations et enfin montagnards, car nous devons fréquemment redescendre à un jour de marche pour commander le matériel, mais également à Katmandou pour donner des nouvelles à nos proches, tenir au courant Alain de l’avancement du chantier et pour nous ravitailler en biscuit, chocolat… Ceci, grâce à l’aide de Dendi Sherpa, le guide avec lequel nous sommes montés à Lapu Besi et qui a facilité notre premier contact avec la population ainsi qu’avec les maoïstes, mais surtout grâce à Cham Bahadur Gurung, un jeune habitant du village qui parle anglais. Il nous a permis de communiquer avec la population, mais il a surtout prit une grande part dans toute l’organisation du chantier. Sans l’aide de Cham Bahadur, qui nous a tout de suite pris sous son aile, la réalisation du projet se serait révélée autrement plus difficile.
Cela fait donc un peu plus d’un mois que nous sommes au Népal et que nous vivons chez l’habitant. Nous partageons nos journées entre chantier, baignade sous la cascade du village, quelques balades dans la région et les dalbats (lentille/riz en népalais, plat national et quasi-unique.) à la lueur de la bougie et parfois agrémentés de poulet ou buffle fraîchement tués.
Mais aujourd’hui, nous sommes face à un mur. Il faut se rendre à l’évidence, l’école ne sera pas finie dans les temps. La façon de monter les murs va reculer de deux bons mois la fin du chantier. La première conséquence est que nous allons devoir payer nos ouvriers plus longtemps. Nous serons vite hors budget. Heureusement, nous pouvons compter sur l’appui fidèle d’Alain Laville et d’Hublot Népal qui nous aideront à compléter. La deuxième conséquence, c’est que quatre des membres n’auront pas le bonheur de voir l’école finie, seul Conrad aura la chance de rester sur place.
Cette aventure restera à jamais gravée en nous. Il nous suffira de fermer les yeux pour revoir nos dalbat quotidiens, le sourire des enfants, les népalais travaillant dans les rizières, les menuisers taillant les poutres en pleine forêt, nos descentes vers Katmandou sous une mousson battante, nos parties de volley au bord de la rivière ou les ampoules que nous faisaient les pelles et les pioches. De ce voyage restera également une énorme ouverture d’esprit, il a fallu nous asseoir sur nos préjugés et idées reçues pour repousser la frustration que l’on peut ressentir lorsque l’on vit et travail avec des personnes d’une culture tout a fait différente de la notre. Il y a également une chose que l’on ne soupçonnait pas avant de partir : le nom de notre association est bien trouvé. éPAUpée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 33
Localisation : Inde (Calcutta)
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Jeu 9 Nov - 5:13

AIE AIE AIE!!!!!

Merde merde merde.....

zut, sacrebleu, diable!!!


C ETAIT 500 SIGNES EST PAS MOTS!!

une lettre= un signe

Desole ma poule, ton article il dechire mais ca va pas aller, tanpis c pas perdu!!

En revanche tu peu recomencer....desole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foué



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Jeu 9 Nov - 7:54

oh la pute!!
jsuis dégouté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foué



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Jeu 9 Nov - 8:10

merde g cru ke c t 5000. De deux choses l'une: soit on leur balance tel kel, et il feront leur sauces ac les éléments kon a donnés, c se kils auraient fait de toute façon, soit je le refait, mais sa m'emmerde de retoucher a cette article parc ke je le kiffait bien, et surtout ke c t déja pas évident de synthétiser avec ce nombre de mots, mais ac 10 foi moin... sa va etre tendu!

kes vous en penser?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Jeu 9 Nov - 9:31

putain merde c vrai c dommage. si on leur file un si gros article, soit ils le pondront pas, soit ils ferront eux meme la decoupe et attention les degats ...
wai le mieux c est de refaire, c est trop dommage...

essaye d aller au plus court, parle de qui ont est, de notre philosophie, de ce qu on a fait la bas, de ce qu on compte faire encore, et oublie pas nos coordonnees a la fin pour les lecteurs qui veulent plus d infos. pour ce qui est du temps, essaye de te situer ajd, dis que le chantier est fini et que tout s est bien passe (mais si c pas encore vrai mais c plus qu une question de jours si tout va bien). pour ce qui est des annecdotes qu on a vecu reduit au minimum, et essaye aussi de preciser qu on fait ca en partenariat avec hublo Nepal, je le rapelle, alain y tient, il nous a guide, conseille et finance fo pas oublier.

et pour l article, on pourra tjs le mettre sur notre site internet, parceque c trop bete de le jetter aux oubliettes ... on pourra trouer une partie ds le site oula caller, ca au moins c est la plus belle facon de raconter notre aventure, c est aussi bien que des photos ou videos.

ca roule ma poule ? bon courage encore, il nous le faut d ici la fin du mois

biz
moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 33
Localisation : Inde (Calcutta)
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Jeu 9 Nov - 9:45

Faut pas leur envoyer comme ca ils vont craker, faut faire un tout petit article de 500 signes et basta, l autre on le balancera ailleurs........et au fait pour les echos ca en est ou???????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foué



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Ven 10 Nov - 10:12

sa marche les gars, je vais le refaire, vous l'aurez demain. Par compte sa va etre hyper court, j'ai comté qu'une line sur le forum, c'est 130 caractères, en comptant les espaces (faut-il les compter?), et sans les compter, c environ 100. Ce ki signifie que ce que je dois écrire correspond à 5 lignes sur le forum, sa tient plus de l'encart que de l'article, et je pourrai a peine présenter l'asso, le projet, alain, mais pas rentrer ds les détails.
par conte c vrai ke c une bonne idée rico, on pourrait peut etre filer l'article aux echos... a voir!
encore un truc rico, peut tu demander a jenny si dans les caracteres il faut compter les espaces? c une question a la con mais ce cou ci je prefere etre sur!

Arvi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foué



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Sam 11 Nov - 9:36

Salut les gars, voici le nouvel article. Bon c court, et je crois que j'a dépassé le nombre de signes, de peu. J'espère ke cela conviendra au point étudiant, et a vous, surtout! comme pour l'autre, n'hésitez pas a me faire part de vos remarque!
Arvi!


EPAUPEE
Quand l’aventure rencontre l’humanitaire…

EPAupée, c’est une association créée par cinq étudiants de l’ESC Pau désireux d’apporter une aide structurelle à un pays en voie de développement. Durant toute l’année scolaire, ils ont récolté les fonds nécessaire pour mener à bien une mission humanitaire. Aidée par l’association Hublot Népal et son contact permanent sur place, Alain Laville, ils ont détruit la vielle école délabrée de Lapu Besi, petit village situé nord-ouest de Katmandou, pour en construire une nouvelle, plus grande et plus solide. Ce nouvel établissement permettra à plusieurs jeunes népalais des environ d’avoir accès à l’éducation. Forte de son expérience et de son partenariat avec Hublot Népal, éPAUpée compte bien remettre sur pied un projet cette année avec la nouvelle promotion de son école.




P.S:Pour les coordonnées de l'asso, je te laisse compléter Ju!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Dim 12 Nov - 10:56

c bon pour moi, c est clair et precis. vous voyez qq chose a rajouter ?

biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico
Admin
avatar

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Lun 13 Nov - 0:54

Ca me va claire et concis...


Mais sa a pas la meme saveur que le premier article pondu....


Snif on va trouver un moyen de le publier le premier !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epaupee.forumculture.net
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Lun 13 Nov - 9:03

jenny va essayer de voi si on peut avoir un encart plus gros.

on verra

biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: solution   Mar 14 Nov - 9:13

g vu hier qu il y a 6 jeunes de premiere annee qui viennent de creer leur asso, elle s apelle PAUE CAFE, c est en fait le journal des etudiants de l ESC. il y a une rubrique pour les asso, on pourra sans doute faire publier ta magnifique creation foue, au moins ca sera pas perdu. le president s apelle ludovic Bourgoin, je lui ait deja envoye un mail pour le feliciter de son initiative, et que on est la pour agrementer son jouranl en rectis, photos, etc... ca fera parler de nous et lui au moins il a des infos a pondre.

ca le fait non ? cette asso il faut qu on soit copain comme cochon avec elle parceque les medias c est le pouvoir de communiquer, donc c est super important pour nous

biz a vous
ju
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Mer 22 Nov - 13:34

on a pas eu l encart plus gros, si on veut tt faire paraitre il faut raquer ...

j ai envoye le mini article, il est petit mais un petit peu mignon

biz a vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Jeu 23 Nov - 10:08

tout d abord bravo a nos deux lascars de nepalais encore sur place, g vu les photos, l ecole est MAGNIFIQUE !!!

BON BOULOT LES MARAUX !!!

et sinon c est bon, l article pour le point est envoye, on va paraitre sur leur site internet.

et aussi on va paraitre au journal de l ecole, l article de foue va etre publie, j ai aussi envoye qq photos de nous et de l ecole.

derniere chose, le clip video pour les ecrans plasma de l ecole est fin pret, je l envoi ce week end.

en ben si avec tt ca on recoit pas des newz sur notre boite mail moi j me fais rabin !!! Laughing

voila pour les newz sur la com', ca va dechirer !!!
a+ les maraux
biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico
Admin
avatar

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Jeu 23 Nov - 22:47

Por etre rabin faut pitetre etre circoncis Ju... Cool

T'inquietes pas, j'a une scie a la maison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epaupee.forumculture.net
foué



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Ven 24 Nov - 9:29

Namasté les nepali mensi!
putain sati conrad ta déchiré gra! l'école est terrible, ta du vivre un truc de fou la-haut, jcrois ki treste encore un peu de tps au népal, profite en tant ktu peu, la desus jcroi ke je peu te faire confiance! ta bien tafé, ta mérité de te la collé véner ac rico a l'irish pub, veinards!
rico, tjs ds les bons cou, quand est-ce ke tu remonte a lapu besi? la veille du méchui! (lol) jesper ke sa va bien pout toi, ke tu ten ai bien mis plein la panse au barbec, les villageois ont du alluciné de te voir remonter!
Bref les marau, vs avez fait du bon boulot!

Arvi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Ven 24 Nov - 12:40

t inkiete on peut faire ca a la tronconneuse aussi mon gros ... Twisted Evil Evil or Very Mad Twisted Evil hin hin hin ...

sinon pour l annonce pour 64 sub, je regarde regulierement et c est toujours pas paru, ca fait 2 mois que ca traine, fo p t etre s y mettre des fois non ??? ....

rico c etait ton taf je crois, mais t pas vraiment dispo en ce moment, dis moi qd tu peux gerer ca ou dis moi si tu l as deja fait ou non mais qu il l ont pas encore publiee mais sinon moi j prends le taurreau par les cornes et je le fait ...

branleur Sleep drunken Sleep

tiens moi au jus qd tu repointes ton nez devant un pc avec internet. Smile Laughing

biz

ju
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foué



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Sam 25 Nov - 6:16

de mardi a vendredi je suis sur pau les gars, alors si vous avez des trucs a me faire faire a l'école pour l'asso, dites le moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Sam 25 Nov - 7:49

ludo, psdt de pause cafe qui va publier l article ds le journalde l ecole :



"Je viens de lire l’article et de voir les photos…

C’est un projet fantastique que vous avez mis en œuvre, vraiment !



Je suis éPAté par éPAUpée



Bon courage et à très bientôt,



++

Ludo"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien

avatar

Nombre de messages : 78
Age : 34
Localisation : brighton
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Sam 25 Nov - 7:50

ben qu est ce que tu fais a pau foue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foué



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Il est pondu!   Dim 26 Nov - 8:44

jvai cherché un apart et posé des cv, et comme jbosse pas cette semaine et que je reprend la semaine d'après, jdescend sur pau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est pondu!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est pondu!
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ou travaillez vous ?et ou avez vous travaillé ?
» Bastogne ; the "Nuts" story
» Grillon pondent tout les combien de temps ?
» urgent!!! ma femelle a pondu un oeuf sans male es-ce possibl
» Help !!! Ma femelle Pogona à pondu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de l'association humanitaire éPAUpée :: éPAUpée :: Le projet 2006-
Sauter vers: